Infos française: le examen marqué par un certain nombre de dysfonctionnements

Jour d’élections aux Comores, ce dimanche 14 janvier, où 338 000 électeurs sur une population de 836 000 personnes sont appelés aux urnes pour élire leurs gouverneurs et surtout leur président. Azali Assoumani, au pouvoir depuis 2016, brigue un nouveau mandat. Face à lui, cinq candidats d’opposition. La journée de vote se déroule dans un climat de grande tension.

Publié le : 14/01/2024 – 13:48

2 minutes

Avec notre envoyé spécial à Moroni,

Pour ce premier tour des élections, la journée de scrutin est marquée par un certain nombre de dysfonctionnements. Les bureaux de vote ont généralement ouverts avec au moins une heure et demi de retard, les urnes et le matériel électoral n’ayant pas été livrés à temps. Certains bureaux de vote ont été déplacés à la dernière minute, sans justification officielle et sur un pu voir des électeurs désorientés, cherchant où ils devaient voter.

Des électeurs en petit nombre

Entre ces difficultés et la pluie qui est tombée à vers toute la matinée, les électeurs étaient assez peu nombreux dans les bureaux de vote ce matin. Malgré le climat de méfiance, certains témoignent de leur confiance dans le processus électoral et cela, alors que les candidats de l’opposition se plaignent de ne pas être représentés dans les bureaux de vote.

Ils affirment que leurs mandataires se sont vus refuser l’accès aux bureaux de vote, de façon généralisée, sur les trois îles de Grande Comore, Anjouan et Mohéli. C’est ce qu’ont assuré certains candidats, directement, ou des membres de leur équipe de campagne.

Tout s’est joué autour de la question de leurs accréditations, qu’ils avaient reçu avec retard. La Commission électorale nationale indépendante (Céni) avait donc accepté, vendredi 12 janvier, un arrangement pour contourner certaines dispositions légales et permettre aux représentants de l’opposition d’accéder aux bureaux de vote avec des documents qui n’étaient pas ceux initialement prévus. Le problème, c’est que cela n’a pas fonctionné en pratique, du moins pas toujours.

« Fraude massive » dit l’opposition

L’opposition dénonce une « stratégie planifiée dès le départ », des « bourrages d’urnes » et parle de « fraude massive ». Le ministre comorien de l’Intérieur, en charge des élections. Fakridine Mahamoud était devant un bureau de vote au Conseil de l’île, dans le centre de la capitale, Moroni, où, justement, les esprits s’échauffaient autour de cette question.

« Le problème qui se pose, c’est qu’il ya un problème de place. On ne peut pas faire rentrer dix-huit personnes dans un bureau. Donc, ce qu’ont demandé les responsables des bureaux de vote, c’est qu’ils pourront rentrer, chacun à leur tour.

Fakridine Mahamoud, ministre de l’Intérieur des Comores

David Bache

Les bureaux de vote sont ouverts jusqu’à 18h00, heure locale, 15h00 TU et selon le calendrier officiel, les résultats seront annoncés au plus tôt demain soir, lundi 15 janvier, au plus tard cinq jours après le vote.

À lire aussiPrésidentielle aux Comores : enjeux et promesses des candidats

A lire:

La France au front.,A lire. .

Les sourds c’est comme ça.,Références de l’ouvrage.

Photographie/Sociétés et Organisations/Éditeurs de cartes postales/Galeries Réunies de l’Est.,Description de l’éditeur. Disponible dans toutes les bonnes librairies.

a-info.org est une plateforme d’information qui préserve de multiples informations publiés sur le net dont le sujet central est « Informations de A à Z ». Ce dossier parlant du thème « Informations de A à Z » fut sélectionné en ligne par les rédacteurs de a-info.org La chronique a été reproduite de la manière la plus juste qui soit. Pour émettre des remarques sur ce texte sur le sujet « Informations de A à Z », merci de contacter les contacts affichés sur notre site. Dans peu de temps, nous rendrons accessibles au public d’autres informations sur le sujet « Informations de A à Z ». Par voie de conséquence, visitez de manière régulière notre blog.